Bio

Youval Micenmacher, né à Paris en 1949. Vit dans le 13è arrondissement de Paris.

Youval percussionniste

  • Repères chronologiques

École primaire de la rue St Sébastien (75011). Collège d’enseignement commercial rue Béranger (75003). Lycée Turgot.

Juin 1967-sept 1969. Deux années passées en Israël réparties comme suit : formation supérieure dans un institut à Jérusalem ; cours d’hébreu moderne, programme d’histoire, méthode d’animation en milieu de jeunes, connaissance du pays. Période de 6 mois de travail agricole dans un kibboutz : Michmar HaNeguev.

1969-1972. Retour en France. Organisation et direction d’une structure éducative : le DROR. Organisation de camps d’adolescents (France, Angleterre, Espagne, Israël). Édition d’un mensuel, familiarisation aux techniques d’impression en vigueur l’époque : Offset sur imprimante professionnelle Gestetner.

Juillet 1972-Mai 1975. Retour en Israël, kibboutz en Galilée : culture intensive et mécanisée du coton. Plusieurs mois de travail en équipe des « Trois Huit ». L’engin tireur est un Catarpillar à chenilles équipé d’un soc creusant un sillon de 50 cm de profondeur. Cour de batterie hebdomadaire à Jaffa. Aller/retour dans la journée.

Octobre 1973. Guerre de Kippour.

Mai 1975. Construction de fortins dans le Sinaï et d’hôtels de luxe à Charm-el-Cheik sur la Mer Rouge.

Retour en France.                                                                                                                                

Fin de l’expérience israélienne.

Septembre 1975. Paris. Enseignement des percussions et batterie dans plusieurs conservatoires municipaux de musique et de danses : Arcueil, Gentilly, Noisiel.

Sep 1976-1980. «La Villa d’Idalie» : habitation partagée où musiciens, chanteuses lyriques, metteurs en scène, chercheurs créent des projets autour de pratiques communes. Deux pôles structurent ces années : l’Atelier lyrique expérimental dirigé par Michel Rostain, le groupe de jazz Arcane V fondé par Youval Micenmacher et Philippe Gumplowicz.

Des personnalités diverses ont habité et travaillé ensemble, ou simplement tissé des liens avec les « locataires » de la Villa d’Idalie.

On citera notamment :

  • Michel Rostain (directeur du Théâtre de Cornouailles, Quimper)
  • Marjorie Samoff (Etats Unis d’Amérique, directrice de Festival)
  • Sophie Boulin (chanteuse lyrique)
  • Bénédicte de Frondeville (design et création textile)
  • Nano Peylet (musicien, Arcane V, Bratsch)
  • Martine Thomas (chanteuse lyrique)
  • Philippe Gumplowiz (historien de la musique)
  • Armelle de Frondeville (chanteuse lyrique)
  • Helmut Lips (professeurs de chant, Stuttgart)
  • Youval Micenmacher (percussionniste, acteur-musicien)

1983-2007 Création de la structure associative SOLOS PERFORMANCES. Productions, créations, diffusion de spectacles de musique. Compagnie animée par Youval Micenmacher.

youval

  • SPECTACLES EN SOLO

«Peau à Peau» au Festival d’Avignon. Maison des Compositeurs, mise en scène de la création : Michel Rostain (1983). Cent cinquante représentations environ en France/étranger.

«Jubal». Spectacle en solo sur le personnage biblique de Jubal, premier musicien dans l’histoire de l’humanité selon la Genèse. Commande d’auteur, texte d’Enzo Cormann (Macon 1986). Nouvelle version, (Quimper 1995).

C’est par ses solos que Youval Micenmacher se fait connaître, puisqu’il présente durant deux semaines son fameux « Peau à Peau » au théâtre du Déjazet en mars 1984. La presse nationale en fait l’écho et lui permet de trouver la bonne posture pour mêler théâtre et musique de façon naturelle. «Ouma». Spectacle en solo. Mise en scène, Véronique Lesergent (1996). Une amitié avec Pierre Seghers se développa à l’occasion des soirées tenues au Théâtre de la Ville. Les Galaxies Seghers étaient un hommage à certains poètes que Pierre avait édité dans sa maison d’éditions. Il y eu La Galaxie Cendrars, la Galaxie Éluard et d’autres dont il faudrait retrouver la trace.

  • CINÉ-CONCERT EN SOLO

«Quo Vadis» film muet réalisé en 1913. Premier péplum de l’histoire du cinéma. Festival d’Avignon (1985).

«La Coquille et le Clergyman» (scénario d’Antonin Artaud 1926) et «L’Invitation au Voyage»(1927). Hommage à Germaine Dulac. Tournée ACOR et Festival Jazz et Musiques improvisées de Banlieues Bleues (1994).

  • PRODUCTIONS DE SPECTACLES

«Joueurs de Jazz» avec Arcane V. Michel Saulnier, Philippe Gumplowicz (dialogues), Nano Peylet, Bruno Girard, Youval Micenmacher (mise en scène, 1987) Aide à la création du Ministère de la Culture à Solos Performances. «Echange». Mélodies françaises et Improvisation. Spectacle musical de Youval Micenmacher avec Armelle de Frondeville, Jean Marie Machado. Mise en scène Alain Maratrat. (1992)

  • ACTEUR-MUSICIEN

«La Baraque Rouge », un opéra» de Gérard Marais, mis en scène par Michel Rostain. Youval Micenmacher incarne la «petite-crapule-dealer» dans ce premier Opéra-jazz français. (1985). «Joueurs de Jazz» avec Arcane V. Michel Saulnier, Philippe Gumplowicz (dialogues), Nano Peylet, Bruno Girard, Youval Micenmacher (mise en scène, 1987). «Psyché »,  Opéra de Lully. Direction Jean Claude Malgloire, mise en scène de Jean Claude  Pinchenat ; choréragraphie, Dominique Bagouet. Festival d’Aix en Provence. (1987) «Opéra-Goude» Bicentenaire de la Révolution française. Place de la Concorde avec : les Solistes de l’Ensemble Intercontemporain (1989) «Jumelles». Opéra électro-acoustique. Mise en scène Michel Rostain sur une musique de Pierre Alain Jaffrenou et James Giroudon. Youval Micenmacher interprète Mister Pepsi. (1990) «Black Ballad», spectacle de Frank Cassenti avec Archie Sheep et Dee Dee Bridgewater à la Grande Halle de la Villette, Casino de Paris. (1991) «Mister Cendron». Un Opéra-jazz de Gérard Marais et Michel Rostain. Grande Halle de la Villette. (1993). «Ma nuit chez Lucy». Spectacle musical de Michel Arbatz. Mise en scène, Alain Timar Avignon. (1994) «La couleur de mes rêves». Spectacle sur le peintre catalan Juan Miro. Mise en scène Claude-Alice Peyrotte. Scène nationale de l’Agora d’Évry. (2001) «Récit de la longue patience». D’après le journal de prison de Daniel Timsit, Alger 1958-1962. Cie Bagages de Sable. Patrick Michaëlis, récit, Youval Micenmacher, percussions. (2004)

  • JAZZ & MUSIQUES DU MONDE

Co-fondateur du groupe de jazz contemporain Arcane V. «L’Impossible Trio» avec Philippe Deschepper, guitares et Michel Godard, Tuba, Serpent, tuba.(1986-94) «Ichthyornis» Duo poético-musical avec Didier Malherbe. (1986) «Très horas de sol». Jazz & Flamenco. De Jean Marc Padovani au Festival Banlieues Bleues, avec Violeta Ferrer, Louis Sclavis, Claude Barthélémy, Bruno Manjarres, Tony Pervenchon, José Montealegre, Salvador Garcia, Youval Micenmacher. (1987) «Sud». De Jean-Marc Padovani. Texte d’Enzo Cormann. Avec Gérard Marais, Hakim Hamadouche, Kudsi Erguner, Yves Rousseau, Kevan Chémirani, Youval Micenmacher. (1992) «Around aboud Bobby». De René Botlang (piano). Pézenas, Festival de Banlieues Bleues et Grenoble avec Phil Minton, Chris Biscoe, Claude Tchamitchian, Youval Micenmacher. (1993) «Quartet Opéra». De Gérard Marais. Avec Vincent Courtois, François Corneloup, Gérard Marais. (1995) Concerts aux USA avec Michel Godard et Philippe Deschepper, À Bucarest en duo avec Gérard Marais. En Israël en Trio au Festival «The Voice in Upper Galilée» ainsi qu’au Muséum de Jérusalem. (1995) «Dance of nothing» Danse contemporaine avec la Compagnie Liat Dror-Nir Ben Gal. Tournée internationale, USA, Europe, Moyen-Orient, Théâtre de la Ville, Paris«Doumka Clarinet Ensemble & Youval Micenmacher». Concerts avec le Doumka Clarinet Ensemble basé dans la région lyonnaise. Musique Klezmer et d’Europe centrale. Festivals en France et à l’étranger (2000-2006). «Jubal en Orient-Proche». Autour du personnage biblique de Jubal, premier musicien cité dans la Genèse. Avec Sylvain Rappaport, Gérard Marais, Armelle de Frondeville, le Doumka Clarinet Ensemble, Léa Avraham. Centre Culturel de Fontenay-s-bois, Scène nationale de Fécamp (2004).

  • DIRECTION ARTISTIQUE

«La Traversée des Musiques juives». Direction artistique Youval Micenmacher programmation sur trois jours d’une centaine d’artistes issus des traditions musicales juives du monde. Réalisation, Festival Paris Quartier d’Été en collaboration avec le Parc de la Villette, la Grande Halle et la Cité de la Musique. (Juillet 1996) «L’Oiseau de Lune» Co-production théâtrale franco-marocaine dans la saison culturelle «Le Temps du Maroc». Direction musicale du spectacle, Youval Micenmacher. Mise en scène : Antoine Bourseiller (1999).